Un weekend à Copenhague

Il y a des endroits comme ça qu’on a vraiment envie de voir même si on ne sait pas vraiment pourquoi. Et quand il s’agit de moi, ce sont souvent les pays nordiques qui entrent dans cette catégorie. Je ne les connais pas, et hormis pour l’Islande, je n’ai jamais vraiment cherché à inonder ma rétine de photos, parce que j’ai envie de les découvrir par moi-même sans être influencée par les images que je peux voir. Est-ce que vous aussi vous êtes du genre à vous laisser surprendre par les lieux sans avoir votre image préconçue ?
Ca faisait des années que je mettais la Norvège dans ma liste de pays à voir absolument, mais dernièrement j’ai vu passer beaucoup d’articles sur le Danemark et plus particulièrement Copenhague, notamment celui écrit par Coline, qui m’a intéressé par la description de la ville. Vous ne le savez peut-être pas, mais même si j’ai toujours vécu en ville, je suis quelqu’un de profondément attaché au calme, au silence et à la tranquillité. (et là vous allez me dire, « mais Laura, qu’est ce que tu fais à Paris ?! »)
Et Copenhague, quand on en parle, on pense tout de suite au Hygge, au mobilier design (non, Ikea ce n’est pas le bon pays) et à la petite sirène bien sur ! Ca m’en renvoyait une image assez positive, surtout quand on sait que les danois sont le peuple le plus heureux au monde. CA, ça me plaisait !
Et donc la veille de mes 27ans, sur un coup de tête j’ai proposé à Clément qu’on parte le lendemain matin pour un week-end à Copenhague. J’ai de la chance d’avoir un homme si enthousiaste, parce qu’il réservait la nuit d’hôtel dans les minutes où je lui ai proposé !
Le lendemain matin, direction l’aéroport aux aurores pour prendre notre vol. Je vous propose de vous faire un résumé de notre week-end, et je vous inclurai les bonnes adresses et les incontournables à voir à Copenhague.

que faire à copenhague que faire à copenhague

Jour 1

A notre arrivée dans l’aéroport de Copenhague, la première chose qui me frappe c’est le nombre de boutiques présentes : on se croirait dans un centre commercial, et j’ai déjà envie de rester ici pour faire des emplettes. Mais on se dirige vers le métro. Et ce métro, il vous change de celui de Paris : propre, en extérieur, 2 lignes seulement. Le gros point fort de Copenhague c’est que l’aéroport n’est qu’à une vingtaine de minutes du centre ville. Nous n’avons donc pas perdu de temps dans les transports, ce qui n’est pas négligeable.
La première chose que nous avons vu ce sont les halles de la ville, plus connues sous le nom de Torvehallerne Market. Elles sont d’une taille assez modeste mais vous trouvez différents types de plats venus des 4 coins du monde. Quelques banquettes, des tables et chaises et vous pouvez emporter ce que vous voulez et manger dehors. Nous avons eu envie de tester mais on s’est vite rendus compte d’une chose : nous n’avions pas de monnaie. Eh oui ! Parce qu’au Danemark, ils n’ont pas l’Euro. Et ça c’est une chose à prendre en compte parce que nous européens, nous sommes tellement habitués à passer d’un pays à l’autre avec la même monnaie qu’on en oublie parfois que certains pays ne l’ont pas cette monnaie. Direction le distributeur et une fois nos couronnes danoises en poche, nous sommes entrés dans le cœur de ville à la recherche d’une petite adresse que j’avais repéré sur Instagram. Le 42Raw, c’est une adresse comme je les aime ! Du bio, du healthy, des salades, des sandwiches, des smoothies, des gâteaux fait maison, la totale ! Nous nous sommes pris des sandwiches et des smoothies, et on s’est régalés. L’addition pique un peu, mais honnêtement, Copenhague ce n’est pas une ville bon marché, qu’on se le dise !

que faire à copenhague que faire à copenhague
Une fois nos ventres remplis, on jette un œil à notre guide Michelin (que je ne vous recommande pas vraiment, j’ai voulu changé du Routard et je n’ai pas été convaincue), et un quartier de la ville nous intrigue : Christiania.
Pour la petite histoire, ce quartier s’est autoproclamé comme une ville libre, et qui a été fondé il y a plus de 40ans maintenant par des squatters et des hippies. C’est une sorte de communauté en autogestion, avec pas mal d’artistes. On peut y entrer librement et je vous assure que l’expérience vaut le détour, que l’on adhère ou non au concept. Ici il y a des fresques, des sculptures, des bars, des parcs, des maisons. Je ne pensais pas que l’endroit serait aussi grand. Du coup on s’est assis pour boire un verre et s’imprégner de l’ambiance, avant de repartir vers le centre ville.
De retour au centre ville, j’avais vraiment envie d’aller voir quelques magasins de décoration, parce que c’est LE pays du Design et qu’on ne pouvait pas passer à côté. Le plus emblématique c’est Illums Bollighus, un immense magasin sur 4 étages avec tout ce qui vous pouvez imaginer: des meubles, du linge de maison, de la décoration, des vêtements, des cosmétiques,… Pas d’achat de mon côté car même si je trouve ça très beau, ce n’est pas le type de décoration que j’aime chez moi. Mais le magasin en lui-même mérite d’y aller, il est magnifique ! Autre arrêt shopping que je vous conseille : Kortkartellet. C’est une toute petite boutique qui ne vend que des affiches de cartes de villes ou de pays avec des polices d’écritures sympa. Enfin, un classique mais que j’ai trouvé vraiment sans intérêt : Magasin, qui est une enseigne qui ressemble à nos Galeries Lafayette.
Une petite étape à notre hôtel avant de ressortir pour manger sur un rooftop : celui de la rue Købmagergade , la vue est sympa sans plus, et le restaurant que nous avons testé ne mérite même pas d’en parler.

que faire à copenhague que faire à copenhague

Jour 2

Deuxième jour, et le meilleur selon moi.
La première étape de cette journée : La Petite Sirène. Pour info, mon père avait déjà été à Copenhague et m’avait dit que cette statue n’avait aucun intérêt. Mais en bonne touriste, je ne me voyais pas rentrer à Paris sans l’avoir vue. Normal non ? Du coup on a marché à pied depuis notre hôtel jusqu’au port. Je ne vous l’ai encore pas dit mais Copenhague est une ville où vous pouvez tout faire à pied, on s’est souvent rendu compte qu’on était proche d’un endroit qu’on venait de voir. Si vous aimez le vélo, sachez que vous en trouverez PARTOUT. 1/3 des habitants se déplacent en vélo, et il y en a à louer à tous les coins de rue ! Pour revenir à notre sirène, on ne m’avait pas menti. 1er point négatif : des hordes de bus touristiques qui déposent les gens. 2ème chose, la statue est posée sur un coin du port avec peu de place pour pouvoir la regarder et les gens posent devant donc difficile de prendre une belle photo. Enfin, 3ème bémol : l’arrière plan, un port industriel qui manque complètement de charme. Je vous recommande tout de même d’aller la voir, parce que c’est comme aller à Paris sans voir la Tour Eiffel, mais il n’y a rien d’incroyable à voir ici.
Notre deuxième arrêt de la journée s’appelait Nyhavn. Vous savez c’est cette rue avec toutes les maisons colorées et une sorte de port. Enfin, ça c’est ce que j’avais en tête. Je pensais que c’était en bord de mer, mais en réalité c’est un canal ! Le lieu est superbe ! J’ai adoré y rester et je me suis lâchée sur les photos, c’est tellement photogénique ! Il y a pas mal de petits restaurants mais on a cru comprendre que c’était un peu des attrapes touristes. Dites moi si vous en avez testé un ! C’est l’endroit que j’ai préféré de la ville. Une ambiance un peu ginguette, un lieu magnifique, et on a eu un temps de folie ! Coup de cœur !

que faire à copenhague que faire à copenhague que faire à copenhague
Déjà plus de 13h, et la faim se fait sentir, alors on se décide à aller au Café Norden, qu’on avait déjà repéré la veille. Apparemment c’est une véritable institution à Copenhague. Il est situé sur la place principale et propose un brunch à TOMBER PAR TERRE. Je vous laisse juger par vous-même avec cette image :

que faire à copenhague

Tout est fait maison, ça a beaucoup de goût et c’est assez costaud à finir. Un régal ! C’est une adresse que je vous recommande chaudement !
Histoire de bien digérer, on se rend au parc botanique de Copenhague, qui est assez sympa. J’ai tout de même préféré les serres d’Auteuil à celles-ci, mais le reste du parc est vraiment agréable. On s’est assis au bord d’un ponton et on a passé quelques heures à se reposer au soleil tranquillement. C’était génial ! Avant de repartir on a tout de même eu envie d’aller voir le château de Rosenborg, dont on a fait le tour extérieur rapidement parce qu’ils fermaient. Enfin, un dernier rafraichissement au fameux Torvehallerne Market et direction l’aéroport pour le retour !

A SAVOIR

Pas d’€ au Danemark. Pensez à retirer de l’argent pour éviter les frais bancaires !
-Respect des règles : les danois sont à cheval sur les règles de base comme ne pas traverser au feu rouge, alors respectez aussi.
-Les vélos : il y en a vraiment partout, et les pistes cyclables sont au top.
-Si vous voulez faire du shopping, surveillez vos montres : ici la plupart des magasins ferment à 17h et n’ouvrent pas le dimanche !
-Si vous avez l’occasion, testez les Smorrebrod, ce sont des tartines de pain noir avec du saumon, la spécialité danoise.

J’espère que cet article vous aidera à découvrir Copenhague, en tout cas pour moi ça a été un gros coup de cœur !

 

que faire à copenhague que faire à copenhague

Share

8 comments on “Un weekend à Copenhague

  1. Ah oui Copenhague nous sommes tombés aussi sous son charme et l’avons visitée plusieurs fois :-) Est-ce que tu as grimpé sur le flèche doré à spirale de l’église de Notre Sauveur? Un panorama époustouflant sur toute la ville attend les courageux.

    • Super! J’ai très envie d’y retourner également!
      Ah non il y avait une file d’attente de folie et on ne savait pas si ça valait le coup!
      Merci pour l’info en tout cas, je ne manquerai pas cet endroit à ma prochaine visite de la ville!

  2. Merci pour cet article des plus utiles, je pars bientôt à Copenhague !

    Bisous, et belle journée.

    Manon,
    http://www.chouquettes-mascara.com

    • Avec plaisir Manon! J’espère que tu y trouveras ton bonheur!

  3. Très belle narration qui correspond à mes souvenirs de Coppenhague

    • Merci Bob :)

  4. Oh la la tu m’as donné envie d’y retourner, et je survalide le café Norden : c’est un délice :D

    • Tu l’as testé aussi?
      Le guacamole avait l’air dingue aussi mais j’avoue que le brunch c’était un délice!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *