TRAVEL

L’île de La Réunion, entre terre et mer

Il y a des voyages comme ça qu’on planifie depuis des années, et on se rend compte un jour que 10 ans sont passés, et que l’on a toujours pas pu cocher la case “fait” dans notre liste.

C’est finalement ce qu’il s’est passé pour moi, et mon voyage à La Réunion. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir de bonnes raisons d’y aller: une partie de ma famille y vit depuis de nombreuses années, et le frein du prix des billets d’avion n’est plus valable depuis un moment. Finalement j’ai pris la décision de bloquer une date, en Février dernier, et d’acheter mes billets rapidement pour profiter de tarifs intéressants (une stratégie qui a bien fonctionné finalement, avec des billets à 470€ A/R).

Mi-octobre donc, je me rends à l’aéroport CDG, avec maillot de bain et crème solaire dans la valise, pour profiter des 26°c de l’île. La Réunion étant dans l’hémisphère sud, notre Automne en métropole correspond au Printemps dans l’océan Indien. J’étais d’ailleurs ravie d’aller au soleil quand la saison moins sympa commence à Paris.

Après 2h57 de retard, j’atteris à l’aéroport de Saint-Denis, motivée comme jamais à profiter des richesses naturelles de La Réunion. Ma famille m’avait d’ailleurs concocté un joli programme, avec un tour de l’île en 10 jours.

Ce que je retiens de La Réunion, c’est d’abord sa richesse: culturelle avec son véritable melting-pot de nationalités et religions, et végétale également car l’île est particulièrement verte.

J’en retiens également sa grande dualité entre les “hauts”, la montagne, l’isolement de certains endroits, et la côte, la mer, très touristique, aux températures plus élevées. J’aime dire qu’à La Réunion, en regardant à droite et à gauche, on est dans un autre endroit.

Enfin, je retiens les saveurs, sucrées et délicieuses des bananes et de l’ananas, mais aussi piquantes et épicées, du piment et surtout du rougail, la spécialité de l’île.

A La Réunion, ce qu’il faut voir:

Saint Pierre et ses environs

J’ai eu de la chance en arrivant sur l’île, de tomber pile au moment des festivités du Grand Raid, cette série de trails impressionants, et réputés mondialement. Avec ma famille, nous sommes donc allés assister au départ de La Diagonale des fous, un ultra-trail de 164 km qui traverse une partie de l’île, avec un dénivelé impressionnant. Pour info, les meilleurs finissent ce parcours en 24h de course, presque non-stop. D’où le nom de diagonale des fous!

A Saint-Pierre, il y a un très beau marché. Ce genre de marché où l’on retrouve des produits locaux, frais, colorés, et qui sentent bon. Le marché de Saint-Pierre, c’est celui où vous partez les mains vides pour flâner, et d’où vous revenez avec des paniers remplis d’ananas, de mangues et de confitures maisons. Il a d’ailleurs été élu plus beau marché de La Réunion. Immanquable si vous voulez vous impregnez de la culture de l’île et réveiller vos sens.

Saint-Gilles et la côte Ouest

Surnommé “Z’oreillesland”, la côte ouest de l’île est aussi l’endroit le plus touristique. Mais c’est quoi au juste ce Z’oreillesland? Les zoreilles, ce sont, à La Réunion, les métropolitains qui viennent habiter sur l’ïle et qui tendent l’oreille pour comprendre les locaux, qui parlent créole. Un petit surnom affectif qu’on nous donne bien souvent, et vous l’aurez compris donc:  la côté ouest et Saint-Gilles plus particulièrement, c’est un endroit où beaucoup de métropolitains choisissent de venir s’installer et également un passage quasi-obligatoire pour tout touriste. Pour tout vous dire, on se croirait dans le sud-est de la France: soleil, mer, chaleur, terrasses, cocktails et restaurants à décoration festive. Autant vous dire que dans ces coins, on est pas vraiment dépaysés!

Et si tout le monde vient à Saint-Gilles, c’est tout simplement parce que la météo y est des plus agréables, et que la côte ouest regorge de spots pour faire du snorkeling ou de la plongée. La plage de l’hermitage est d’ailleurs un lieu très prisé pour cela.

Si vous aimez l’ambiance soleil-cocktails-plongée, la côte ouest est faite pour vous!

Le Piton

Changement de décor radical avec le Piton de la Fournaise, le célèbre volcan de La Réunion. Quand je vous disais que La Réunion, c’est plusieurs pays et plusieurs paysages à la fois, je ne vous avais pas menti. Au sortir de la plage, une paire de chaussures de randonnée et une bonne veste bien couvrante vous seront très utiles pour aller à l’assaut du Piton. Sa particularité? Il est actif, et très fréquemment en éruption. Je suis arrivée à la fin d’une énième éruption (l’année 2018 aura été généreuse), et je peux vous assurer que c’est impressionnant.

L’accès en randonnée dans l’enceinte du volcan était bien sûr interdite à ce moment, mais nous avons pu aller observer la coulée sur un chemin de randonnée. De jour d’abord, puis une fois la nuit tombée où le spectacle est grandiose. Ce moment m’a surtout donné envie d’en savoir plus sur les volcans et la manière dont ils fonctionnent.

Mafate

Le cirque de Mafate, c’est mon coup de coeur absolu lors de ce séjour sur l’île de La Réunion.

Avec ma famille, nous avons décidé de partir pour 2 journées de randonnée, pour pouvoir profiter à la fois du spectacle du cirque, mais également pour vivre l’expérience du gîte en montagne, avec l’accueil traditionnel.

Nous sommes partis du Maïdo pour arriver à Roche Plate, et c’est un des parcours les plus difficiles du cirque: 900m de dénivelé dans un sentier peu pratiquable parsemé de rochers. Mais les paysages que l’on peut rencontrer sur cette randonnée sont à couper le souffle, et j’ai encore le vif souvenir de cette vue magistrale sur tout le cirque de Mafate. Le parcours a été assez éprouvant, pour les genoux notamment, et nous avons été très heureux d’arriver à notre gîte pour pouvoir se reposer un peu.

Mais n’allez pas croire que c’est un hôtel 5 étoiles! Les gîtes sont assez sommaires, avec uniquement les installations de premières nécéssités: lits en dortoirs, salle de bain avec douche chauffée au…solaire! Autant vous dire que si vous n’êtes pas dans les 1ers à la douche, ce sera de l’eau froide qu’il restera pour vous. Cette aventure nous a valu de grands fous rires, et je peux vous dire que rien qu’une nuit dans ce contexte nous fait remettre beaucoup de choses en perspective. On se rend compte des chosses essentielles de la vie: s’amuser et passer des moments mémorables avec tout simplement les gens qu’on aime et un jeu de cartes.

D’autant plus que l’on sait que pour nous, ce ne sera que temporaire. Mais Mafate est en réalité un endroit qui est véritablement habité. Sauf que pour pouvoir s’y rendre, il n’y a que deux options: la randonnée, ou l’hélicoptère. Eh oui! les habitants montent donc dans l’hélicoptère une fois par semaine pour aller faire leurs courses. Le reste du temps, ils vivent dans le cirque, loin de la ville. Impressionant non? Et je vous laisse imaginer le travail du facteur, qui livre le courrier…à pied!

Mafate, c’est vraiment une impression de bout du monde, un passage dans une toute autre réalité, et un coup de coeur total.

Mon récit sur ce voyage à La Réunion s’achève. J’espère que ces images et ces informations vous auront donné envie de vous y rendre. L’île de La Réunion, c’est une île avec une diversité culturelle et géographique, c’est un voyage à des milliers de kilomètres de chez soi, tout en restant en France!

A très vite!

Laura

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply